21
Avr

Le premier tour des élections présidentielles nous renvoie à nouveau à un duel qui laisse nombre d’électeurs face à un choix difficile, dès lors que leurs préoccupations et le monde auquel ils aspirent pour demain ne sont pas représentés au second tour.

Le débat télévisé a confirmé ce que l’on savait déjà, si ce n’est qu’il a renforcé les craintes de voir nos institutions bouleversées dans un contexte mondial et européen qui appelle à la responsabilité.

En dépit de sa présentation plus policée et souriante, le vrai visage de Marine Le Pen et de l’extrême droite française s’est clairement exprimé, surtout à la fin des échanges hier soir : obsession sécuritaire, exclusion…

Son projet est à la fois dangereux pour nos libertés et la nécessaire concorde nationale.

Dans ce contexte, l’abstention ou le vote blanc ne sauraient constituer un refuge, et aucune voix ne doit aller vers Marine Le Pen.

Jean-Michel Clément

Leave A Comment